Critique Opéra Spectacles

« LES NOCES DE FIGARO » SUR QUATRE ETAGES

CRITIQUE. « Le Nozze di Figaro » – Mozart / Da Ponte – Direction musicale : Antonello Manacorda – Mise en scène et costumes : Jean-Philippe Clarac & Olivier Deloeuil > Le Lab – Décors : Rick Martin – La Monnaie-De Munt, Bruxelles – 18.02.2020 – 21.03.2020.

 » Le Nozze di Figaro  » est le premier volet de la Trilogie de Mozart – Da Ponte présentée à La Monnaie dans son entièreté. L’action se déroule pendant la « folle journée » des noces de Figaro et de Susanna. Tous les deux sont au service du Comte Almaviva, un haut diplomate espagnol qui, malgré les abus de pouvoir et les allégations de harcèlement sexuel, est prêt à tout pour séduire la jeune fiancée, Susanna. Figaro aussi bien le jeune Cherubino, remarquable interprétation de Ginger Costa-Jackson, tentent de contrecarrer ses plans mais ce sont finalement Susanna et la Comtesse qui démêlent ce nœud d’intrigues et échafaudent une savante contestation de la domination masculine.

C’est ce parti-pris que les metteurs en scène, Clarac-Deleouil > LE LAB, ont adopté en transposant les frasques du Comte Almaviva au milieu de la polémique « MeToo ». Pour cela, ils ont mêlé des scènes filmées dans Bruxelles en 2020. Le collectif artistique français a réuni une équipe de tournage au grand complet et emmené tous les chanteurs de la distribution dans vingt-trois lieux surprenants de Bruxelles. Audacieux mais qui fonctionne à la perfection. Il est particulièrement remarquable de savourer les clins d’œil d’un opéra à l’autre répondant à un code couleur : bleu pour  » le Nozze di Figaro « , rouge pour  » Don Giovanni « , symbole du sang et de l’amour, et jaune, qui, depuis le manteau de Judas, est devenu un symbole de trahison, pour  » Così fan tutte  » dont l’un des sujets principaux est l’infidélité. Quand ils étaient étudiants, dans les années 1990, Jean-Philippe Clarac et Olivier Deloeuil ont été marqués par la série  » Dekalog  » du réalisateur polonais Krzysztof Kieślowski, qui présentait la vie d’un immeuble dans une cité soviétique. Ce n’est que petit à petit, en regardant chaque épisode, que le spectateur comprenait l’agencement de tous les appartements et la manière dont les personnages étaient liés entre eux. C’est un petit peu ce qui se passe dans cet immeuble…

Autre prouesse : le décor, qui s’inspire de  » La vie mode d’emploi  » de Georges Perec, en donnant à voir la vie d’un immeuble pendant 24 heures. Les plans de cette maison en acier de quatre étages, créée par Rick Martin, de dix mètres de haut et capable d’une rotation à 360 degrés, ont représenté un véritable défi technique : « La structure devait être suffisamment stable pour permettre aux Chœurs de chanter depuis le dernier étage, sans être trop lourde. Notre scène peut supporter un poids de 500 kilos par mètre carré. ». Le principe même des trois œuvres s’est répercuté à plusieurs niveaux dans la conception du décor : une façade à trois faces, trois escaliers différents, trois espaces par étage… Il y a des espaces privés, et des espaces publics ainsi qu’une dualité entre intérieur et extérieur. Si, pendant la première partie des Nozze di Figaro, les chanteurs sont parfois quelque peu « bloqués » dans la chambre de la Comtesse, occupée par un grand lit, dans la deuxième partie, les escaliers et surtout le rooftop donnent un souffle et un dynamisme inédit à l’œuvre.

Enfin et surtout, l’orchestre est magnifiquement mené par Antonello Manacorda, qui connaît Mozart sur le bout des doigts et pour qui il ne s’agit pas d’un « compositeur gentil ». Le livret se déploie magistralement avec la très belle voix de Susanna, Sophia Burgos, et l’élégance de la Comtesse Almaviva, Simona Saturova. Hymne à la musique et aux femmes, dommage que la crise du coronavirus, mette fin prématurément aux représentations et espérons vivement que les spectacles annulés de cette superbe trilogie seront reprogrammés rapidement, tant ce premier tableau nous a mis l’eau à la bouche. Courage pour cette période difficile !

Colombe Warin

0 comments on “« LES NOCES DE FIGARO » SUR QUATRE ETAGES

Laisser un commentaire

Please log in using one of these methods to post your comment:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

You are commenting using your Google account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s