Critique Expositions

EXPOSITION : LE RAP EST-IL AFRICAIN ?

CRITIQUE EXPOSITION. « Révolution Rap, une histoire africaine? »: exposition itinérante et interactive du 16 janvier au 28 février, au KVS, quai aux Pierres de Taille, 7, à 1000 Bruxelles.

Qui ne connait pas les flows enragés des Américains Public Enemy, Ice Cube ou encore des Français IAM, MC Solaar? De tout temps, de toutes les générations, le rap a souvent été l’art de la revolte. En Afrique, on a vu le rôle joué par le « Balai citoyen » lors du renversement du régime de Blaise Compaoré au Burkina Faso, où des rappeurs se trouvaient en première ligne des manifestations.

Le rap est il africain? est il plus engagé sur le continent qu’en Occident? Peut-on assimiler cet art au chant du griot? Est-ce-que les femmes ont une place dans ce mouvement? Existent t-ils des tensions entre les musiques traditionnelles et le rap? Un florilège de questions auxquelles le public venu à l’exposition «Révolution Rap, une histoire africaine?» réalisée par le CEC ONG en partenariat avec l’asbl Africalia et le festival Congolisation n’a pas de réponses: « L’interêt pour nous est de continuer à nourrir la reflexion. Quand on a commencé nos recherches, nous pensions que le rap était plus engagé en Afrique qu’en Occident. Mais que non! Par exemple en Côte d’Ivoire, le coupé décalé a cannibalisé le rap »

Les organisateurs sont partis des témoignages des artistes, le choix n’a pas été facile, pour mettre en lumière l’existence d’un mouvement qui dépasse la simple culture de masse. Le résultat est frappant: 4 caissons d’environ 3 mètres de hauteur qui véhicule une thématique originale. Le dispostif numérique cadre bien avec le moderne, la ville… le rap.

Le premier tableau, le support principal de mon point de vue, pose la question de l’essence du rap. Est-il africain? La deuxième caisse métallique aborde la mémoire du rap en Afrique. Abdoulaye Niang, socio-anthropologue, Smockey, rappeur et entrepreneur culturel et Alain Lapiower, directeur de l’asbl Lezarts Urbains racontent l’histoire de ce mouvement né dans les années 70 aux Etats-Unis.

Le troisième caisson traite de l’’émergence du rap français et de ses influences en Belgique et en Afrique. La quatrième figure analyse la thématique de la revolution, de la censure, de l’engagement. Le dernier caisson est une machine à free style.

« Révolution Rap, une histoire africaine? » , une exposition à voir sans aucun doute.

Dominique Bela

0 comments on “EXPOSITION : LE RAP EST-IL AFRICAIN ?

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s