Bande dessinée Livres

BD. L’ABSURDITE DE LA GUERRE VUE PAR ERNIE PIKE

BANDE DESSINEE.  » Ernie Pike. Reporter de guerre « . Par Hugo Pratt et Hector Oesterheld. Editions Casterman, 365 pages, 39 euros

Une sacrée pépite que cette Intégrale Ernie Pike reporter de guerre publiée aux éditions Casterman. Une collection de courts récits réalisés par Hugo Pratt au dessin et Hector G. Oesterheld au scénario. Du Pacifique à l’Afrique, en passant par l’Asie et l’Europe, Ernie Pike a couvert tous les fronts.

Ernie Pike, c’est l’histoire d’un reporter fictif, calqué sur celle du journaliste américain Ernie Pyle. Un reporter mort le 18 avril 1945 lors de l’assaut sur l’île d’Okinawa. « Quand je prenais ma plume de témoin fidèle, voici ce que j’avais à rapporter : des hommes au front souffraient et souhaitaient être ailleurs. »

Un album dont la lecture révèle toute la sympathie des auteurs, Hugo Pratt et Hector G. Oesterheld, pour le troufion embarqué dans un voyage pour l’enfer. Un récit sans gentils ni méchants. A la guerre, les deux catégories ne forment qu’un.

« Il doit y avoir un lieu, quelque part, où ces tragédies, faites de courage et de conflits, penchent en faveur de l’espèce humaine » écrit Ernie Pike. L’espèce humaine…. capable du meilleur, comme du pire. Y compris en temps de guerre où l’individu peut s’effacer et risquer sa vie pour un autre. « Ce qui intéresse les auteurs d’Ernie Pike n’est pas la guerre elle-même mais les parcelles d’humanité que l’on peut malgré tout y trouver » souligne Dominique Petitfaux, auteur du volumineux dossier documentaire qui débute l’intégrale.

Les lecteurs de grands classiques du roman de guerre n’auront aucun mal à déceler dans cette intégrale l’hommage rendu à Norman Mailer et son roman  » Les Nus et les Morts « . Une lecture conseillée, elle aussi.

Pour Dominique Petitfaux, « Ernie Pike est une oeuvre majeure, probablement ce que Pratt a fait de plus remarquable entre 1945 et 1967. » Un correspondant de guerre qui aime terminer ses chroniques par une morale, souvent cynique. Comme celle-ci : « il y a beaucoup de gens qui vivent en se préparant au prochain malheur au lieu de se réjouir de leur chance. » Celle que n’ont pas eu les morts présents dans cette intégrale indispensable à tout amateur de BD.

Philippe Degouy

Couverture : éditions Casterman

0 comments on “BD. L’ABSURDITE DE LA GUERRE VUE PAR ERNIE PIKE

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s