Critique Spectacles Théâtre Votre Week-End à Bruxelles

« MERE COURAGE ET SES ENFANTS » : CHANTER L’ABSURDITE DE LA GUERRE

CRITIQUE. « Mère Courage et ses enfants » – de Bertolt Brecht – mise en scène Christine Delmotte-Weber – au théâtre des Martyrs du 16 au 31 octobre 2019.

En 1939, alors que l’Allemagne entre en guerre Bertolt Brecht, exilé en Scandinavie écrit « Mère Courage et ses enfants ». Au cœur de la guerre de Trente Ans, qui opposait les catholiques et protestants, il conte l’histoire d’une mère, ses deux fils et sa fille qui parcourent les champs de bataille avec leur carriole de commerce. Anna Fierling, surnommée « Courage », perdra finalement ses trois enfants à cause de ses ambitions commerciales. Comme le disait Brecht : « Vouloir vivre de la guerre ne va pas sans le payer cher ». Connu pour son théâtre engagé, il dénonce ici l’absurdité de la guerre alors que, chez lui, les troupes allemandes s’apprêtent à envahir la Pologne.

Au travers de douze tableaux, le quotidien des plus pauvres et des débrouillards se dessine. Mère Courage est athée et ne semble, à première vue, pas avoir de morale. Elle vit aux dépens d’une guerre dans laquelle elle ne se reconnait pas. Daphné D’Heur tient le coup sur les deux heures de spectacle pour interpréter cette mère, toujours cynique et au caractère fort. Elle n’est pas la seule. Beaucoup de personnages traversent les champs de bataille et accompagnent Mère Courage pour un temps. Ils ont tous des personnalités des plus diverses et sont incarnés avec passion par leurs comédiens : prédicateur, prostituée, cuisiner, soldats…

La mise en scène de Christine Delmotte-Weber remet la pièce au goût du jour. Le cadre de la guerre de Trente Ans est présent dans les sous-titres qui accompagnent chaque tableau mais sur scène, les sabres sont remplacés par des mitraillettes et des haches. Les costumes du XVIIe siècle ont, eux aussi, laissé place aux treillis et aux cagoules chez les soldats ; au manteau léopard chez Mère Courage ; jeans et aux baskets chez Kattrin, sa fille. De même, la fameuse carriole qui déambule de champ de bataille en champs de bataille est ici transformée en une caravane-bar où on peut acheter de tout : des boucles de ceinture, des chemises, des vivres ou boire un coup d’eau-de-vie.

La scénographie et l’esthétique créent une ambiance toute particulière. Le décalage entre les costumes contemporains et les sous-titres nous ramenant dans les années 1620-1640, nous plonge dans une sorte de guerre permanente et flottante entre les époques. Les discours sur la guerre sont toujours pertinents et cette mise en scène ne fait que nous rappeler que rien n’a changé.

Déjà dans le texte original, des scènes sont chantées. La musique a, elle aussi, été un peu adaptée pour la rendre plus moderne. La chanson a de particulier qu’elle participe aussi à cette impression d’intemporalité, tout en rythmant les pérégrinations de la carriole.

Néanmoins, à l’image de la toute première scène où Mère Courage, juchée sur sa caravane, entre fièrement sur le plateau en chantant, le spectacle devient un show où la performance prend le pas sur l’émotion. Tous les personnages ont du caractère (et c’est justement cela qui leur a permis de survivre jusque-là), mais les moments de failles ou de faiblesses ne se font pas toujours ressentir autant qu’il le faudrait. On reste souvent dans l’énergie, les cris et l’emphase.

Finalement, « Mère Courage et ses enfants » est une belle réussite. Les comédiens sont parvenus à prendre possession du texte de Brecht. Les deux heures de spectacle ne se font pas sentir alors que, de tableau en tableau, on accompagne Mère Courage toujours plus loin sur les champs de bataille mais toujours plus seule : abattue par sa vie, qui ne tient qu’à la guerre.

Sophie Decaestecker

Avec : Daphné D’Heur, Soufian El Boubsi, Alain Eloy, Sarah Joseph, Romina Palmeri, Anthony Sourdeau, Valentin Vanstechelman, Jérémie Zagba, Bogdan Zamfir

0 comments on “« MERE COURAGE ET SES ENFANTS » : CHANTER L’ABSURDITE DE LA GUERRE

Laisser un commentaire

Please log in using one of these methods to post your comment:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

You are commenting using your Google account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s