Agenda Opéra Spectacles Votre Week-End à Bruxelles

A LA MONNAIE, UN « MACBETH UNDERWORLD » GOTHIQUE SIGNE PASCAL DUSAPIN ET THOMAS JOLLY !

OPERA. « MACBETH UNDERWORLD » – Création mondiale de Pascal Dusapin – Musique : Pascal Dusapin – Mise en scène : Thomas Jolly – Direction musicale : Alain Altinoglu – LA MONNAIE – DE MUNT, Bruxelles – 20.09.2019 – 05.10.2019 – en Anglais sutitré – Durée environ 1h45(sans entracte).

LA PERMANENCE DE L’HISTOIRE DE CES DEUX-LÀ NE CESSE PAS D’ACCABLER NOTRE TEMPS— PASCAL DUSAPIN

Quatre ans à peine après Penthesilea, sa précédente création, Pascal Dusapin livre un nouvel opéra, en réponse à une commande de la Monnaie. Avec son librettiste Frédéric Boyer, il plonge dans les régions les plus sombres de l’âme humaine à l’aide de deux personnages parmi les plus emblématiques du mal chez l’Homme : le couple Macbeth.

Thomas Jolly, le jeune prodige français du répertoire shakespearien, signe la mise en scène tandis qu’Alain Altinoglu déploie l’intensité dramatique ainsi que la richesse vocale et orchestrale de la partition. Un opéra gothique où les personnages sont confrontés à leur réalité spectrale qui revient hanter leur mémoire et la notre.

C’est à l’âge de dix-huit ans que Pascal Dusapin découvre Arcana d’Edgar Varèse. Il sait désormais que sa vie sera consacrée à la composition musicale. Il suit les cours de Iannis Xenakis de 1974 à 1978, qu’il perçoit comme le dépositaire contemporain de Varèse. Ses premières pièces, Souvenir du silence (1975) et Timée (1978), bénéficient du soutien des compositeurs Franco Donatoni et Hugues Dufourt. En 1977, il remporte le Prix de la Fondation de la Vocation et, en 1981, celui de la Villa Médicis, lieu où il séjournera deux ans et écrira Tre Scalini, Fist, son premier quatuor et Niobé. Il compose ensuite Assaï pour le ballet de Dominique Bagouet, une rencontre importante tant sur le plan artistique que sur le plan humain. La tournée de cette production l’emmènera de par le monde pendant des années.

En 1986, appuyé par Rolf Liebermann, il s’engage dans l’aventure de son premier opéra, écrit en étroite collaboration avec l’écrivain Olivier Cadiot, Roméo et Juliette. La création aura lieu simultanément à l’Opéra de Montpellier et au Festival d’Avignon, et sera suivie d’une tournée à l’étranger. Pascal Dusapin lie dès lors sa passion pour la littérature à ses œuvres lyriques. Ainsi naîtront Medeamaterial d’après Heiner Müller, créé à la Monnaie en 1992, To Be Sung d’après Gertrude Stein, créé en 1994 au Théâtre des Amandiers à Nanterre et présenté à la Monnaie en 2016, et Perelà-Uomo di fumo, d’après Aldo Palazzeschi, créé à l’Opéra Bastille en 2003. Il écrit ensuite le livret de ses deux derniers opéras : Faustus, the Last Night, créé au Staatsoper de Berlin en 2006, et Passion, créé au Festival d’Aix en-Provence en 2008 et donné à la Monnaie en 2012. Poursuivant sa mise en abyme des héros antiques, il s’attaque au livre référence de Heinrich von Kleist pour son opéra Penthesilea, créé à la Monnaie en mars 2015.

Tout en se consacrant à l’écriture de ses œuvres lyriques, il compose de nombreuses autres pièces, dont sept quatuors à cordes, d’autres partitions vocales (telles que La Melancholia, Granum Sinapis, Dona Eis), Sept études pour piano, le concerto pour piano A Quia et 7 Solos pour orchestre (Go, Extenso, Apex, Clam, Exeo, Reverso et Uncut). En novembre 2011, Pascal Dusapin met lui-même en scène son cycle pour piano et baryton sur des poèmes de Nietzsche, O Mensch!, au Théâtre des Bouffes du Nord à Paris.

Parmi ses dernières créations, citons un concerto pour violon, Aufgang, commandé par le violoniste Renaud Capuçon, une pièce pour piano et six instruments, Jetzt Genau! ainsi qu’un concerto pour violoncelle, Outscape, écrit pour Alisa Weilerstein et créé en mai 2015 par le Chicago Symphony Orchestra. Son double concerto At Swim-Two-Birds, écrit pour la violoniste Viktoria Mullova et le violoncelliste Matthew Barley, a été créé le 30 septembre 2017 par le Nederlands Radio Filharmonisch Orkest, avant d’être repris par le Gewandhaus Leipzig, l’Orchestre national de France, le London Philharmonic Orchestra et le Seattle Symphony Orchestra.

Pascal Dusapin s’est vu décerner de nombreux prix et honneurs, dont le titre de Commandeur des Arts et des Lettres en 2003, le prix Cino del Duca en 2005, le Dan David Prize et le titre d’académicien à la Bayerische Akademie de Munich en 2007, année où il occupe également la Chaire de Création artistique au Collège de France – il est le second compositeur après Pierre Boulez à accéder à cette institution. En 2010 et 2011, il est professeur invité à la Musikhochschule de Munich. Pascal Dusapin collabore avec de nombreux artistes, dont Sasha Waltz, James Turrell, Peter Mussbach, Laurence Equilbey et Simon Rattle. De nouveaux projets lui font aussi intégrer l’électronique à grande échelle dans des espaces exceptionnels comme le Grand Palais lors de l’exposition Monumenta de Richard Serra ou la plage de Deauville pour le 150e anniversaire de la ville. En juin dernier, Pascal Dusapin a présenté Lullaby Experience, son premier travail en collaboration avec l’Ircam, au festival ManiFeste. Pendant l’été, il a été l’invité du Festival de Salzbourg, qui lui a dédié le cycle «Time with Dusapin» – un hommage incomparable au compositeur.

Macbeth Underworld signe les premiers pas sur notre scène de Thomas Jolly qui s’est vite imposé comme l’une des figures clés du théâtre français actuel. À la tête de sa propre troupe, La Piccola Familia, il rencontre un grand succès entre 2010 et 2014 avec son interprétation de la tétralogie d’Henry VI de William Shakespeare dans son intégralité au Festival d’Avignon. Quatre ans plus tard, il inaugure la 72e édition du festival à la Cour d’honneur du Palais des Papes avec sa mise en scène de Thyeste (Sénèque). Sur la scène lyrique, Thomas Jolly fait ses débuts à l’Opéra de Paris au cours de la saison 2016-17 avec Eliogabalo (Cavalli) suivi de Fantasio (Offenbach) à l’Opéra Comique.

La veille de la première mondiale, retrouvez le compositeur, le chef d’orchestre et le librettiste de cette nouvelle œuvre lors d’une rencontre exceptionnelle.

Commande de La Monnaie | De Munt, Opéra Comique (Paris)
Présentation : Introductions 30’ avant les spectacles par Isabelle Dumont (FR) et Liesbeth Segers (NL)

Streaming : streaming sur http://www.lamonnaie.be/fr/streaming
17.10 > 27.11.2019

Photo Hugo Segers

Advertisements

0 comments on “A LA MONNAIE, UN « MACBETH UNDERWORLD » GOTHIQUE SIGNE PASCAL DUSAPIN ET THOMAS JOLLY !

Laisser un commentaire

Please log in using one of these methods to post your comment:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

You are commenting using your Google account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s