Chronique Littéraire Livres

LIVRES : LA BANDE A BEBEL, LES AMIS D’ABORD

LIVRES. La chronique littéraire de Philippe Degouy.
« La Bande à Bébel ». Par Philippe Durant. Editions de l’Archipel, 272 pages, 20 euros

Rédigé par Philippe Durant, La Bande à Bébel (éd. de L’Archipel) retrace le destin de ces anciens du Conservatoire à Paris, qui sont restés liés par les liens de l’amitié autour de la personnalité de Jean-Paul Belmondo. Un document parfait pour une lecture de vacance, drôle et dépaysante.

Avec La Bande à Bébel (éditions de l’Archipel), Philippe Durant nous présente les aventures d’une bande d’amis, les magnifiques du cinéma français. Tous sortis du Conservatoire dans les années 50 pour vivre leur passion avec une franche rigolade jamais prise en défaut. Des copains réunis autour de leur chef de bande improvisé, Jean-Paul Belmondo. Pierre Vannier, Jean Rochefort, Jean-Pierre Marielle, Michel Beaune, Bruno Cremer, Claude Rich ou Guy Bedos. Le noyau dur qui compose le casting du livre.

Plus de 60 années de carrière, marquées par des films ou des pièces de théâtre mémorables (ou non) mais aussi par des blagues qui ont évité à ces potes de se prendre trop au sérieux. « Loin de nous l’idée saugrenue de devenir une gloire. On s’en contrefoutait… Le bonheur était de vivre notre vie de comédien et de s’amuser ensemble » raconte Jean Rochefort.  « J’ai réussi mes amitiés et ce n’est pas loin d’être ma plus grande fierté » ajoute quant à lui Jean-Pierre Marielle.

Des acteurs qui avaient établi une règle d’or immuable : éviter comme la peste les emmerdeurs et les cons.

Un excellent document ponctué d’anecdotes méconnues. Au fil des pages résonnent les voix graves de Jean-Pierre Marielle ou de Jean Rochefort, les rires tonitruants de Bébel, éternel adolescent impossible à mettre au pas. On imagine sans peine son rire à l’évocation de ce souvenir lié aux producteurs de ses débuts : « faire du cinéma? Avec des tronches pareilles? Soyez sérieux les gars. »

Aujourd’hui, seule la mort a réussi à séparer les membres d’une bande soudée comme nulle autre, malgré des carrières différentes. »Les souvenirs ne sont pas des regrets » souligne Jean-Paul Belmondo en guise de conclusion à cet ouvrage qui donne envie de puiser dans la filmographie de ses personnages. Pour le plaisir.

Philippe Degouy

bébel1

 

0 comments on “LIVRES : LA BANDE A BEBEL, LES AMIS D’ABORD

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s