Chronique Littéraire Livres

« QUE FAIRE DES CONS ? » : ET A LA FIN, C’EST LE CON QUI GAGNE !

LIVRES. La Chronique littéraire de Philippe Degouy.
« Que faire des cons? Pour ne pas en rester un soi-même ». Par Maxime Rovere. Editions Flammarion, 205 pages, 12 euros environ

Mort aux cons. Vaste programme avait répondu le général de Gaulle. Avec « Que faire des cons ? » Maxime Rovere décortique ce phénomène de la connerie humaine. Sans arriver au bout tant le sujet se montre vaste et complexe. Mais des pistes sont lancées. Avec humour et érudition.

Depuis Michel Audiard, on sait que le con ose tout. Oui, mais encore? Ecrivain et historien de la philosophie, Maxime Rovere pose une question existentielle, titre de son drôle d’ouvrage : « Que faire des cons , »(éd. Flammarion). Certains d’entre vous ont certainement une idée en tête, mais l’auteur préfère le raisonnement et les solutions moins…expéditives.

Ne ricanez pas chers lecteurs, car « on est toujours le con de quelqu’un. Le principal con est en nous-même » affirme l’auteur. Le ton est donné à cette brillante démonstration, qui alterne entre comédie et cours de philosophie.

Qu’est-ce qu’un con? Comment éviter sa compagnie? Voilà deux questions qui témoignent de la complexité du sujet. Et qui n’auront pas reçu de réponse définitive après ces quelque deux cents pages. « L’éventail de la connerie est si large qu’il semble impossible d’étudier tous les cons à la fois. » Certes. Mais essayons au moins. Pour défricher le sujet. Comment écouter un con? Pourquoi les cons préfèrent détruire? Pourquoi les cons gouvernent, se multiplient et, au final, gagnent toujours? Autant de questions parmi d’autres qui composent la brillante démonstration d’un auteur dont on peut se demander quelques fois s’il ne nous prend pas pour des cons.

Au fil de sa démonstration, le lecteur peut avoir l’impression de lire un manuel de connerie rédigé par Michel Audiard avec l’aide des Shadocks. Comme en témoigne cet extrait, « c’est à reculons, en tâchant désespérément de s’éviter les uns les autres que les cons entrent en collision. »

Au final, alors que se referme cette lecture drôle et enrichissante, il reste cette question qui donne le titre de l’ouvrage : que faire des cons? La réponse apportée par l’auteur risque bien de vous décevoir.

« Il n’y a pas d’expert face à la connerie. Vous devrez sans cesse improviser des bricolages face à ce phénomène étrange et chaotique. Atteindre une sagesse capable de dissoudre les cons d’un regard suppose d’être ou Dieu ou mort. Contre les cons, nous allons presque toujours perdre. »

Philippe Degouy

cons

Couverture : éditions Flammarion

Advertisements

0 comments on “« QUE FAIRE DES CONS ? » : ET A LA FIN, C’EST LE CON QUI GAGNE !

Laisser un commentaire

Please log in using one of these methods to post your comment:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

You are commenting using your Google account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s