Bande dessinée Livres

ECHEC ET MAT POUR MONSIEUR CHOC

BANDE DESSINEE. la chronique BD de Philippe Degouy.
« Les fantômes de Knightgrave ». Troisième et dernière partie. Scénario de Stéphan Colman, dessins d’Eric Maltaite. Editions Dupuis, 88 pages, 16,50 euros.

Echec et mat pour Monsieur Choc

Ultime épisode de la trilogie publiée aux éditions Dupuis et consacrée à la genèse d’un criminel de papier. Avec « Les fantômes de Knightgrave », Stéphan Colman et Eric Maltaite rendent un superbe hommage à deux créateurs de choc : Will et Rosy.

Septembre 1955. Alors que se déroulent les funérailles de l’inspecteur principal Paul Dawson, un braquage violent a lieu à Istanbul. Lors d’une course poursuite effectuée dans une ville plongée en plein chaos avec de terribles émeutes, les criminels perdent la vie. Parmi eux, un homme en smoking et portant un heaume : Choc. Est-ce la fin d’une carrière diabolique ? Tout porte à le croire. Mais le flegmatique inspecteur Fixchusset exprime ses doutes quant au décès de Choc. Son enlèvement quelques heures plus tard l’empêche de pousser plus loin sa réflexion. Dans sa prison, bien ficelé, un spot braqué dans les yeux, il fait face à un inconnu. Celui-ci lui raconte une étrange histoire à propos de son meilleur ennemi, Choc…

Stoppons ici le résumé de cet épisode relatif aux « Fantômes de Knightgrave » (éd. Dupuis), au risque de tout révéler et d’attirer la colère de Choc. La surprise de la découverte et le plaisir de lecture seront laissés aux lecteurs.

Dessinée par Eric Maltaite (fils de Will) sur un scénario de Stéphan Colman, cette BD ajoute une nouvelle épaisseur au costume taillé sur mesure pour habiller la biographie de Monsieur Choc. Ce personnage criminel imaginé par Rosy et Will.

Le dernier pan d’une trilogie appelée à dévoiler les raisons de la haine portée par ce criminel à la société et les racines de ce mal qui ronge un homme que l’on sent désespéré. Cinglé et dangereux, mais aussi fragile sur bien des points.

Un troisième épisode passionnant, qui donne à savourer des éléments de bravoure et des scènes magnifiques. Comme la métamorphose publique d’un criminel en personnage mythique, avec heaume et porte-cigarettes, le tout sous l’oeil d’Adolf Hitler lui-même.

Choc? Un être brutal, qui a la violence dans le sang. Qui tue, oui mais avec classe. Sans pitié, c’est vrai. L’un de ses sicaires ne dit-il pas qu' »avec le patron, il y a toujours de la casse » ? La vie humaine? Qu’est-ce pour cet homme qui en veut à la Terre entière.

Un portrait fidèlement composé par les auteurs, qui vont plus loin que la description de Choc faite dans la saga Tif et Tondu. Pièce après pièce se compose un puzzle sanglant. Et le lecteur ne peut que se laisser guider sur les traces du crime, de ses origines. Jusqu’au dénouement qui laisse pantois.

Et qui dit grand criminel dit aussi policier à la hauteur. Après la mort de l’inspecteur principal Paul Dawson, c’est au tour de l’inspecteur Fixchusset de prendre la relève pour mettre au sol ce chevalier du mal. L’affrontement est magistral.

Un récit qui s’appuie sur des alternances temporelles qui permettent d’alimenter l’action et d’apporter de nouvelles pièces à l’édifice biographique. Un scénario complexe, certes, qui demande de l’attention. Et nécessite également la lecture des deux tomes précédents. Ceci dit à l’adresse de ceux qui prennent le train en marche.

Avec cet épilogue, peut-on affirmer que « l’ennemi public numéro un a définitivement quitté l’échiquier en emportant avec lui tous ses secrets? » Monsieur Choc est-il mort? Rien n’est moins sûr car monsieur Choc s’en tire toujours.

Une trilogie qui compose la plus importante biographie d’un vilain de BD. Trois tomes indispensables. Tout simplement.

Philippe Degouy

choc

Image : Eric Maltaite / Photo éditions Dupuis

Advertisements

0 comments on “ECHEC ET MAT POUR MONSIEUR CHOC

Laisser un commentaire

Please log in using one of these methods to post your comment:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Google photo

You are commenting using your Google account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s