Critique Lifestyle Littérature Bruxelles Livres

OMNIBUS POUR BRUXELLES, AVEC PATRICK WEBER COMME WATTMAN!

CRITIQUE / LIVRES. « Bruxelles Omnibus » – auteur Patrick Weber – éditions Michel Lafon – 312 pages, 19,95 euros.

Chroniqueur bien connu pour ses connaissances de la famille royale et ses nombreuses anecdotes historiques, Patrick Weber aime également Bruxelles. Avec passion. Et le prouve encore avec son récent ouvrage qui fait écho au célèbre Métronome de Lorant Deutsch (éd. Michel Lafon).

Bruxelles omnibus (éd. Michel Lafon) « a pour ambition de raconter les deux mille ans d’histoire de Bruxelles au fil de ses arrêts de tram, de bus et des stations de métro. » Une histoire de Bruxelles pour le moins originale mais aussi un petit hommage rendu à sa célèbre STIB (Société des transports intercommunaux de Bruxelles) qui permet de traverser la ville sans devoir s’encombrer d’une voiture. Plutôt encombrante qu’utile.

Chapitre après chapitre défilent les arrêts choisis par un auteur qui prend un plaisir manifeste à jouer les guides dans une ville qu’il connaît comme sa poche, ou peu s’en faut. Attention, certains arrêts décrits dans l’ouvrage ont changé de nom ou disparu. Ne les cherchez pas sur le plan. Pas plus que la rue de résidence de Tintin, au 26 rue du Labrador. Pure invention de son créateur, Hergé. Maître bruxellois de la BD et dont la tombe se visite au célèbre cimetière du Dieweg. Magnifique lieu de mémoire desservi par un arrêt sur les lignes 92 et 97.

Le lecteur, qu’il soit autochtone ou touriste, boit les propos de Patrick Weber avec la même saveur qu’une bonne Geuze et enregistre les coins à visiter. Comme le Parc royal de Bruxelles. Dont nul ne devine plus aujourd’hui son usage d’autrefois, à savoir un terrain de chasse pour petit et gros gibier. Quant à la présence en son sein du buste du tsar Pierre le Grand, elle rappellerait une jolie gueule de bois du tsar qui a vidé ses tripes dans le parc. Une petite histoire, vraie ou pas, qui prouve qu’une beuverie à la bière bruxelloise n’est pas à la portée de tous. Une personnalité de marque qui rappelle qu’une autre n’a jamais eu l’honneur d’avoir un arrêt de tram à son nom : Napoléon Bonaparte. Etrange oubli (?) quand on pense au rôle joué par l’Empereur dans l’histoire de notre pays. Mais soit.

Reprenons l’omnibus conduit par Patrick Weber pour découvrir des arrêts aux histoires étonnantes. Comme celui étrangement baptisé « Ma Campagne » ou cet autre dédié à Edith Cavell, infirmière britannique fusillée par les Allemands pour actes de résistance en octobre 1915. Une héroïne très présente à Bruxelles. Et que dire de cet arrêt, Brabançonne, qui permet à Patrick Weber de revenir sur l’étonnante histoire de notre hymne national. Ils sont des dizaines ces arrêts commentés par un auteur enthousiaste.

Au terminus de ce voyage sympa effectué au coeur de Bruxelles, il reste le souvenir d’un ouvrage attachant, aux multiples anecdotes historiques et émaillé par des citations de personnalités. Tantôt négatives, tantôt drôles. Comme celle de Philippe Geluck, jamais avare d’un bon mot.  » Bruxelles est comme une copine un peu moche que l’on n’ose pas trop montrer aux copains mais avec qui on se sent très bien !  » Une ville de Bruxelles qu’il faut visiter en profondeur, pour mieux la connaître et dont l’histoire est loin d’être terminée. Une capitale plus que jamais internationale. Comme le précise Patrick Weber, « environ trois cinquièmes des employés de l’Union européenne vivent à Bruxelles et dans sa région. » De quoi confirmer la promesse faite par le roi Léopold II de lui voir offrir un destin international.

Ce que l’ouvrage ne relate pas, c’est que les nuits de pleine lune, certains anciens racontent que l’on voit encore passer les vieux trams jaunes d’antan, avec un wattman aux commandes, la main sur la cloche.

 » C’était au temps où Bruxelles bruxellait  » chantait Brel, artiste bien bruxellois, dont l’esprit est omniprésent au fil de cette lecture. Et si l’on redécouvrait Bruxelles? Autrement. Ah non, peut-être?

Philippe Degouy

Bruxelles omnibus. Traverser les rues et les siècles. Par Patrick Weber. Editions Michel Lafon, 312 pages, 19,95 euros

http://www.stib-mivb.be
http://www.leclubdelhistoire.com
http://www.patrick-weber.com
http://www.michel-lafon.fr/livre/2202-BRUXELLES_OMNIBUS.html

patrick-weber

omnibus bxl

Advertisements

0 comments on “OMNIBUS POUR BRUXELLES, AVEC PATRICK WEBER COMME WATTMAN!

Laisser un commentaire

Please log in using one of these methods to post your comment:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Google photo

You are commenting using your Google account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s