Critique Spectacles Théâtre Votre Week-End à Bruxelles

« LA TOILE D’ARAIGNEE » : AGATHA QUAND TU NOUS TIENS !

CRITIQUE. « LA TOILE D’ARAIGNEE » d’Agatha Christie – Adaptation de Sylvie Perez et Gérald Sibleyras – Mise en scène : Alexis Goslain – au Théâtre Royal des Galeries – Bruxelles – jusqu’au 3 mars 2019 (du mardi au samedi à 20h15 ; dimanches à 15h00)

Une histoire de la Reine du crime

Clarissa et Sir Henry Hailsham-Brown (son époux) habitent un manoir à la campagne, dans les environs de Londres. Henry travaille au Ministère des Affaires Étrangères alors que sa belle épouse, elle, s’ennuie. Pour passer le temps, elle imagine des scénarios où un crime est commis. Le jeu consiste à se poser des questions : quelle serait, par exemple, sa réaction si elle trouvait un mort dans son salon? Que ferait-elle ? Appellerait-elle la police ? Cacherait-elle le cadavre ? Mais au-delà de son goût pour les intrigues, et toujours pour éviter l’ennui, elle aime aussi recevoir des amis. Parmi eux, son tuteur, Sir Rowland Delahaye ; Hugo Birch, un vieux juge de Paix, et le jeune Jeremy Warrender qui n’hésite pas à lui faire la cour. Il est vrai qu’aucun homme n’est insensible aux charmes de la belle.

Pippa, fille d’un premier mariage de Sir Hailsham-Brown, a toujours faim. Elle aussi habite le manoir et s’entend à merveille avec sa belle-mère Clarissa, qui rit de son grand appétit. Pippa ne veut en aucun cas retourner auprès de sa mère toxicomane et encore moins cohabiter avec son beau-père, Olivier Costello, un individu plutôt louche, qui va d’ailleurs menacer Clarissa et perturber l’adolescente. Après une telle émotion, la jeune fille va se coucher. Clarissa se retrouve alors seule dans le living, ses amis étant allé jouer au golf, tandis que son mari, lui, est parti chercher des invités de marque. En effet, une rencontre secrète doit avoir lieu dans leur demeure. Qu’à cela ne tienne, elle s’occupe en préparant les sandwiches pour cet évènement imprévu.

Oups ! Mais que ce passe-t-il ? La voilà qui trébuche sur un… cadavre ! Le jeu des questions devient dès lors une réalité pour Clarissa. Quelle sera sa réaction ? Qui a commis le crime ? Où se trouve la jardinière, Mildred Peake ? Que va-t-elle raconter à L’Inspecteur Lord et l’agent Jones bien décidé à éclaircir ce mystère ? Quelle sera l’issue de cette histoire ? À vous de le découvrir au Théâtre Royal des Galeries. Suspense garantit !

Pour la petite histoire :

Saviez-vous que « La Toile d’Araignée » fut une des pièces d’Agatha Christie les plus jouées ? Une pièce que l’auteure écrit pour, et à la demande, de son amie actrice : Margaret Lockwood. Clarissa est d’ailleurs le prénom de la mère d’Agatha. La première a lieu en décembre 1954 à Nottingham, avec non moins de 774 représentations. La même année, Agatha Christie devient la première femme à avoir trois pièces de théâtre en simultanée : « Témoin à charge », « La Souricière » et la « Toile d’Araignée ». En 1955, cette dernière, sera jouée en présence de la Reine Elisabeth II et le prince consort Philip.

Alexis Goslain, un artiste aux multiples talents.

Plusieurs prix à son actif, plusieurs créations et mises en scènes (*), comédien, c’est la première fois qu’Alexis Goslain monte une pièce policière. Bien que grand admirateur de l’auteure, il appréhendait de le faire, dit-il, et… on se demande bien pourquoi ! En effet, avec l’adaptation de Sylvie Perez et Gérarld Sibleyras, il réussit haut la main sa mise en scène, comme « tout bon amateur de polar qui se respecte ». « Happé par la force de la structure narrative et la maitrise d’Agatha Christie », l’envie de Goslain est de respecter l’époque et la touche « anglaise néo-classique » de la fin des années 50 pour ne rien changer au « cadre imposé » par l’auteure.

Tout contribue à pénétrer dans l’histoire dès le début : les acteurs, bien sûr, le très beau décor de Francesco Deleo, qui plonge le spectateur à l’époque où se déroule l’intrigue, les années 1950. La superbe scène du théâtre Royal des Galeries s’y prête à merveille et on adore ! Un choix judicieux de Françoise Van Thienen pour les costumes ; la musique (Laurent Beumier) ou encore la création lumières (Félicien Van Kriekinge). Agatha Christie aurait certainement apprécié l’ensemble tellement proche de son monde imaginaire. Les amateurs de la romancière ne seront pas déçus, parole de l’une d’entre eux !

Alors, à quand la prochaine adaptation de la Reine du Crime Monsieur Alexis Goslain ? En attendant : « La toile d’Araignée » j’y vais, c’est clair !

Julia Garlito Y Romo

Acteurs: Cécile Florin (Clarissa Hailsham-Brown) ; Cédric Cerbara ; Denis Carpentier (Jeremy Warrender et Olivier Costello) ; Catherine Claeys ; Marc De Roy (Hugo Birch) ; Michel Poncelet (Sir Rowland Delahaye) ; Sybille Van Bellinghen (Pippa Hailsham-Brown) ; Robin Van Dyck (Agent Jones) ; Daniel Hanssens (Inspecteur Lord).
Décor : Francesco Deleo / Costumes : Françoise Van Thienen / Assistant à la mise en scène : Catherine Laury / Décor sonore : Laurent Beumier / directeur technique et création lumières : Félicien Van Kriekinge)

(*) Écriture : « Intérieur jour » et « Les dernières Volontés » avec Dominique Bréda ; etc. Mise en scène : « Musée haut, musée bas » de Jean-Michel Ribes ; Gilles et la Nuit » d’Hugo Claus ; etc.
(**) Alexis Goslain a notamment joué dans « Dom Juan », « La Reine Margot » (à Villers-la-Ville), « Les Femmes savantes » (au Théâtre Royal du Parc) ; etc.

Photo ©- Fabrice Gardin

0 comments on “« LA TOILE D’ARAIGNEE » : AGATHA QUAND TU NOUS TIENS !

Laisser un commentaire

Please log in using one of these methods to post your comment:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

You are commenting using your Google account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s