Agenda Art Expositions Le Bruit de Bruxelles Votre Week-End à Bruxelles

L’OEUF, TOTEM DE GAVIN TURK, CHEZ MARUANI-MERCIER

EXPOSITION. GAVIN TURK – EN ŒUF – Galerie Maruani-Mercier Bruxelles – 18.01.2019 au 16.02.2019.

L’œuf est le début et la fin des choses. C’est le moment de la conception, de la création: de l’amibe unicellulaire à la forme humaine la plus élevée.

Nous sommes à un moment passionnant mais terrifiant de l’histoire. Le point pivot sur les montagnes russes où le chariot ralentit, prêt à accélérer jusqu’à atteindre un rythme terrifiant et grisant. Seulement cette fois nous ne savons pas s’il y a une fin. Ou un arrêt. Ou juste un abîme. Nous sommes le meilleur de nous-mêmes et le pire de nous-mêmes. Nous savons tant de choses et pouvons faire beaucoup de choses – nous avons trouvé la vérité universelle dans l’humain. Nous savons que nous sommes juste un moment dans l’histoire et nous sommes déjà passés des grands singes au grand dominateur – le consommateur de toutes choses. Nous sommes extrêmement sages et nous sommes profondément stupides.

En ce moment, nous avons besoin de légèreté, de plaisir, de jeu et de simplicité. Nous avons besoin de couleur, de forme, d’idées et de connectivité. Nous avons besoin du grand recyclage: le devenir. Le rappel de ce qui a précédé et pourrait venir si nous l’imaginions ou si nous négligeons d’imaginer.

Gavin Turk est le grand recycleur d’art. De l’histoire de l’art, des matériaux, de l’identité, de la valeur, des idées, il représente capricieusement tout ce que vous savez déjà. Vous rappelle quelque chose qui vous fait sourire, reculer, réengager, rire à l’intérieur. S’embrasser, c’est se connaître. Connaître les autres – ressentir les autres. Accepter l’autre.

La domination des hommes de race blanche dans l’histoire de l’art occidental est révolue. Le partage du pouvoir a commencé. L’homme global doit faire de même – partager le pouvoir avec lui-même et avec la Nature. Au sein de l’écosystème, nous trouvons l’humilité dans notre orgueil. Ce travail commence à la maison et Gavin Turk joue avec son passé et son présent. Il tisse sournoisement mais avec élégance les annales de son histoire récente. L’ère simple naïve du minimalisme. Ellsworth Kelly : Des formes platoniques simples et simples, découpées dans un œuf géant dans des champs de couleurs simples et enfantins: un clin d’œil à une autre époque qui se tournait vers l’avenir. La circularité philosophique de la marionnette de Wittgenstein et sa contemplation logique de la forme vulvaire insensée. L’artiste à la tête brûlée habitant la fontaine de Boetti, arrosant le jardin de l’intellect.

Le trompe-l’oeil de l’objet transformé. Le tour de l’oeil. Fausses nouvelles. Recréez de manière ridicule et ridicule avec amour dans un autre support. Invisible à l’oeil. Profond et séditieux dans l’esprit. Notre comportement impensable et absurde nous apparaît comme une vision, une pensée et un sourire. Les tablettes morales prescriptives juste à l’abri des regards.

Qu’est-ce qui est arrivé en premier la poule ou l’œuf? L’espèce la plus prolifique de la planète est celle que nous aimons le plus manger.(plus de mille et demi par seconde – apparemment) La simplicité de l’œuf. La forme platonique. À la fois intellectuel et sexuel et en quelque sorte absurde. C’est le grand objet surréaliste de notre passé artistique. Nous rappelant de jouer, d’imaginer. Ralentir. Se souvenir et apprendre. Ici. À présent. En Oeuf est En Oeuf.

Deborah Curtis

The egg is the beginning of things and the end of things. It is the moment of conception, of inception: from a single celled Amoeba to the hubristic higher form human.

We are at an exciting but terrifying moment in history. The pivotal point on the roller coaster where the carriage slows right down – ready to speed up to a terrifying and exhilarating pitch. Only this time we don’t know if there is an end. Or a stop. Or just an abyss. We are the best of ourselves and the worst of ourselves. We know so much and can do so much – we have found the universal truth in the human. We know we have been just a moment in history and already we have moved from the great apes to the great dominator – the consumer of all things. We are exhilaratingly wise and we are profoundly stupid.

At this moment we need levity, fun, playfulness and simplicity. We need colour, form, ideas and connectivity. We need the great recycling: The Becoming. The reminder of what has come before and could come next if we imagined it to be, or if we neglect to imagine at all.

Gavin Turk is the great art recycler. Of Art history, of materials, of identity, of value, of ideas, He capriciously represents all that you already know. Reminds you of something that makes you smile, recoil, re-engage, laugh inside. To embrace yourself is to know yourself. To know others – to feel others. To accept the other.

The white male domination of Western art history has come to an end. The sharing of power has begun. The global human has to do the same – to share power with itself and with Nature. Within the ecosystem, we find the humility in our hubris. This work begins at home and Gavin Turk plays with his past and his present. He weaves skittishly but elegantly though the annals of his recent history. The naïve simple era of minimalism. Ellsworth Kellys lucid, uncomplicated platonic forms, sliced from a giant egg in childlike simple colour fields: A nod to a different era that looked forward to the future. The philosophical circularity of the Wittgenstein puppet and his logic contemplation of the foolish vulval form. The hot-headed artist inhabiting the fountain of Boetti, watering the garden of the intellect.

The trompe l’oeil of the transformed object. The trick of the eye. Fake News. Paint-stakingly, ludicrously and lovingly recreated in another medium. Invisible to the eye. Profound and seditious in the mind. Our unthinkable and preposterous behaviour appears before us as a vision, a thought and a smile. The prescriptive moral tablets just out of sight.

What came first the chicken or the egg? The most prolific species on the planet is the one we most like to eat. (over one and a half thousand per second – apparently) The simplicity of the egg. The platonic form. Both intellectual and sexual and somehow absurd. It is the great surreal object of our art past. Reminding us to play, to imagine. To slow down. To remember and to learn. Here. Now. En Oeuf is En Oeuf.

Deborah Curtis

Advertisements

0 comments on “L’OEUF, TOTEM DE GAVIN TURK, CHEZ MARUANI-MERCIER

Laisser un commentaire

Please log in using one of these methods to post your comment:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

You are commenting using your Google account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s