Spectacles Théâtre Votre Week-End à Bruxelles

« SOIS BELGE ET TAIS-TOI » : REMANIEMENT SCENIQUE AU SEIN DU CABINET REMY

CRITIQUE. La Revue « Sois belge et tais-toi » (version 2.1) – Texte de Baudouin et André Remy -Mise en scène Thibaut Nève – Théâtre Saint-Michel – Bruxelles – jusqu’au 21/12/2018 et le 31/12/2108 (*)

La Belgitude à nouveau au rendez-vous.

On ne présente désormais plus ce spectacle qui nous revient, en effet, chaque année : « Sois Belge et tais-toi » n’hésite pas à parodier les politiciens belges tant Bruxellois, que Wallons ou Flamands. Tous, sans exception sont passés à la moulinette et on en rit! Entre dialogues, imitations, danses et chansons, ce spectacle de la Belgitude par excellence, nous rappelle à quel point les Belges aiment l’autodérision. Mais pas seulement, puisque, nouveauté oblige, Macron, Trump, Kim Jong-un, Merkel, Poutine et bien d’autres pointures politiques internationales, dont des journalistes, font les frais de l’humour. Le tout avec intelligence, dynamisme et en musique. Des tubes entraînants, que toutes et tous reconnaîtront forcément, sauf le texte ! En effet, rimes et réalités politiques en mode ironie : un vrai régal ! Pour cette 21ème année de représentation, côté production, le souhait était de « proposer autre chose » un « re-nouveau », une nouvelle équipe et de nouveaux personnages. Actualité, mobilité, apprentissage des langues (un passage vraiment très drôle de ce spectacle), travail, emploi, tout y passe ! On peut dire que le pari est, dans l’ensemble, réussi.

Les comédiens : Outre les incontournables de ce spectacle, Baudouin Remy (journaliste politique et auteur) très fort dans l’imitation d’Elio Di Rupo (créateur en 1997 de Sois Belge et tais-toi avec son père) et André Remy, on retrouve, sur scène, une nouvelle équipe pour cette 21ème année de « Sois belge et tais-toi » (cinq hommes et deux femmes) dont la comédienne et chanteuse Sandra Raco, à ses heures également assistante à la mise en scène. Sur les planches mais également sur le grand écran (Le Gamin au vélo des frères Dardenne, entre autre) ; Manon Hanseeuw, chanteuse et comédienne elle aussi. Venue du Théâtre classique et contemporain, on retrouve cette artiste touche à tout (et on ne peut plus Bruxelloise) dans des opérettes ou des comédies musicales, voire prêtant sa voix pour les studios de doublage. On la sent très à l’aise et pleine d’énergie pour le coup sur scène. Plutôt bluffant, Stéphane Pirard, qui endosse plusieurs personnages, dont celui (flippant) du (désormais ex) Secrétaire à l’Asile et à la Migration Theo Francken. Pirard collabore avec de nombreux metteurs en scène dont Jean-Michel Van den Eeyden (on se souvient de « « La Route du Levant » de Dominique Ziegler, critique BDO Tribune) et bien d’autres. Il collectionne les talents puisqu’il est humoriste, chanteur, musicien et co-écrit des scénarios. Le Liégeois Benoît Charpentier, aime faire rire, c’est sûr, et il le montre sur scène. Multi tout, pour lui la Belgitude c’est « l’art de faire compliqué quand on peut faire simple, c’est n’être ni Flamand, ni Wallon ni Bruxellois, mais un peu de tout à la fois(…) ». Et enfin, Maxime Thierry qui débute à Paris en 1991. Repéré par Marc Herman au « Comiqu’Art » en 1992. Il chante « La Belgiiique », et finit par découvrir les planches.

Voilà donc l’équipe au complet et mise en scène par Thibaut Nève. « Sois Belge et tais-toi » Nève connaît bien, puisque c’est la sixième fois qu’il collabore à ce spectacle. Nève, acteur lui-même, il cofonde la compagnie ”Chéri-Chéri ».

En résumé, la Belgitude au goût du jour, on dit oui : amusant et distrayant. C’est forcément drôle de voir nos politiciens, et ceux d’autres pays, se faire un peu « descendre » humoristiquement parlant. Un rendez-vous annuel pour le public Belge qui y adhère, même s’il faut dire que l’ensemble du show est un peu trop long. Et si la politique y est régulièrement suivie au jour le jour (en effet, le spectacle peut être modifié suivant l’actualité) Laurette Onkelinx et Joëlle Milquet, gimmicks indéboulonnables du spectacle, sont parodiées alors qu’elles ne sont plus sur le devant de la scène politique. On regrette cependant le contenu de « leur dialogue » sur scène, pas vraiment convainquant ce qui rend cette partie du spectacle ennuyeuse. Même chose pour le très respectable André Rémy, ex-journaliste et père spirituel du spectacle, avec la lecture d’un texte seul sur scène… Un passage à vide. Ceci dit, il n’en reste pas moins une des stars prisées de « Sois Belge et tais-toi ». Les habitués y trouveront certainement leur compte.

Un spectacle à voir ? Divertissant, certes, mais à vous de voir. ! Les Belges, eux, en tout cas, aiment.

Julia Garlito y Romo

(*) Cette année la tournée de l’équipe ira jusqu’en Flandres, dans la belle ville de Gand et même au Luxembourg ! En attendant pour découvrir ce spectacle, rdv au Théâtre Saint-Michel jusqu’au 21 décembre et le 31/12 à 22h. Au Théâtre Royal de Namur du 26 au 29/12/18. Au Wolubilis du 09 au 10/01/19; au Centre Culturel de Huy le 11/01/19 et au Rox à Rouvroy le 12/01/19.
Non négligeable : « Sois Belge et tais-toi » joue également pour des œuvres caritatives.

Advertisements

0 comments on “« SOIS BELGE ET TAIS-TOI » : REMANIEMENT SCENIQUE AU SEIN DU CABINET REMY

Laisser un commentaire

Please log in using one of these methods to post your comment:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s